Forsythia en janvier 2014

Fin de la récréation pour la rose trémière et le forsythia

Ce dimanche matin 12 janvier 2014, la température est descendue mais reste positive.

En ville, il y a quelques forsythias bien exposés et qui ont déjà une floraison abondante.

Ces arbustes sont très rustiques mais fleurissent plus habituellement en février/mars. Le forsythia fait parti de la famille des  Oléacées, comme le lilas (plus tardif).

Image plus rare, une rose trémière (Malvacées)  qui nargue le gel avec sa belle robe pourpre.

Alcea rosea

Cette floraison tardive a plusieurs mois de décalage. Elle fait le bonheur du jardinier qui peut encore récolter les fruits tout en profitant de la beauté étrange de cette fleur en hiver.

La baisse de la température va t’elle sonner la fin de la récréation ?

 

 

6 réflexions sur “ Fin de la récréation pour la rose trémière et le forsythia ”

  1. Bonjour Yann,
    Ces jolies fleurs un peu indisciplinées font aussi mon bonheur en ce moment, en Bretagne, où je m’attarde beaucoup, le temps étant vraiment à la flânerie en tout genre : le jardin est encore peuplé de roses, la Céanothe ainsi que le rhodo à floraison printanière sont déjà largement en fleurs, même le géranium n’arrive pas à fâner, sauf à se faire casser comme du verre par le vent ! Quant à mes roses trémières, j’ai fini par en couper les hampes florales pour qu’elles se « reposent » un peu ! Je profite de mon passage ici (j’ai un peu « décroché » des blogs pour l’instant…) pour te souhaiter une bonne et heureuse année pleine d’inspiration artistique !

  2. Bonjour Colibri,
    C’est gentil d’être passée pendant ta déconnexion blogistique. Que ton jardin continue d’enchanter tes flâneries parmi ces végétaux étranges que l’on trouve en Bretagne ainsi que les korrigans que certains voient parfois.

    Les décalages de floraisons observés sur ces plantes sont assez passionnants, mais je me demande si les insectes arrivent quand même à en profiter.

    Cette année, on aurait pu se faire la bise sous le forsythia à la place du gui, à quelques jours, c’était possible.

  3. Bonjour Kri,

    Si j’en crois le livre « Sous la Botte » d’Elie FLEURY il faisait 12 degrés aux environ du 13 Janvier 1916. Avec un temps similaire en 1903.

    C’est toujours intéressant d’avoir ce genre de témoignage.

    http://www.courrier-picard.fr/region/temoignages-criants-de-verite-sur-saint-quentin-sous-la-botte-ia195b0n266406

    Sans doute un faux départ est en train de s’amorcer pour certains végétaux.

    Voici une rose prise en photo le 19 janvier 2014, il fait 3 degrés la nuit 8 degrés le jour :
    Rose du 19 janvier 2013

  4. Moi aussi j’adore les forsythias… Il y en a dans les jardins des maisons le long du canal… mais elles n’ont pas fleuri pour l’instant ! Quant aux roses trémièeres, j’en ai dans le petit jardin devant la maison mais pour l’instant elles ne sont que en feuilles !

  5. La météo à confirmé que c’était le mois de janvier le plus chaud en France depuis plus de 100 ans.

    Pour les forsythias, ceux qui fleurissent en premier sont bien exposés, mais les autres suivent à présent.

    Les rosiers remontants portent bien leur nom cette année. J’ai même une petite fraise en cours de formation dans mon jardin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>