Fruit du lotus

Le fruit du lotus

Le Lotus ne fait pas parti des nymphéacées comme le nénuphar mais se range dans la famille des nélumbonacées.

Non rustique, on le retrouve surtout dans des climats chauds et humides comme le Vietnam avec le Lotus sacré (Nelumbo nucifera) blanc à nervures roses, ou le Lotus d’Amérique du sud (Nelumbo lutea) au cœur jaune.

Des hiéroglyphes nous révèlent également sa présence en Égypte ancienne.

Il porte feuilles, fleurs et fruits bien au dessus du niveau de l’eau en isolant l’ensemble des pièces florales de la boue.

Les feuilles ne sont pas grasses comme le nénuphar, mais disposent d’un matériau exceptionnel qui repousse mécaniquement l’eau sous forme de gouttelettes.

Un bouquet de lotus est un assemblage simple de fleurs aux longues tiges entourées de ces feuilles si résistantes. Il est assez rare de pouvoir composer un bouquet harmonieux en utilisant des fleurs et des feuilles de la même plante. Avec le Lotus c’est un assemblage bien équilibré.

La fleur est comestible : le thé aux étamines de lotus est réputé et les graines sont consommées en salade.

Le fruit est suffisamment robuste pour servir de décoration une fois séché, il contient de petites alvéoles globuleuses qui contiennent les akènes. La forme est reprise dans le design pour de multiples déclinaisons.

Fruit du lotus sec
Fruit du lotus sec

Ce réceptacle flottant est particulièrement adapté pour voguer sur un étang et laisser retomber les germes un peu plus loin.

6 réflexions sur « Le fruit du lotus »

    1. Si tu as un fruit sec, tu peux avoir des alvéoles qui contiennent encore une graine ronde et charnue.

      Dans ce cas tu peux tenter de la faire germer, c’est difficile mais si tu as plusieurs graines dans le fruit tu as plusieurs chances.

      La graine contient deux extrémités, il faut frotter au papier de verre la partie ronde pour voir l’amande.

      Ensuite la qualité de l’eau aura une grande importance, comme pour les poissons, l’eau doit être à température (tiède) et remplacée régulièrement.

      Voici des informations sur un site spécialisé :
      http://www.amateurs-de-bassins.com/planter-graines-de-lotus.php

      Le porte graine est bien décoratif, tu peux le tremper dans un pot de peinture (blanc ou autre), ou lui donner une teinte dorée avec un bombe pour Noël. Personnellement je préfère son état naturel pour la déco, mais c’est une affaire de goût 😉

  1. La fleur du lotus était un mythe pour moi… un peu comme quelque chose dont on parle mais qu’on ne voit jamais. J’avoue que je pensais la fleur plus fine et délicate mais elle reste bien particulière. On a l’impression qu’elle est solide et qu’elle résistera à tout. La preuve avec ce que tu nous confies sur le fait qu’on peut la sécher !

    1. Je suis désolé Bretagne, les deux photos présentent le fruit et non la fleur.

      Le Lotus n’étant pas rustique en France, il est difficile de pouvoir prendre en photo les fleurs. La plante doit être dans un grand bac qui doit être rentré l’hiver et sorti l’été. Il faut donc être vraiment passionné pour en avoir un au nord de la Loire.

      Dans le village de Giverny, il y a une boutique qui vend des Nymphéas, mais aussi des Lotus. En allant visiter le jardin du peintre Monet on croise une cour où sont disposés les deux familles : Nymphéacées et Nélumbonacées.

      Pour quelqu’un qui aime la botanique, c’est vraiment intéressant de voir ces deux grandes figures réunies au même endroit.

      De plus il est possible de prendre une consommation sur le lieu et pourquoi pas faire un petit croquis!

      Donc pour conclure, au dessus de ce fruit, il y a normalement l’ensemble des pièces florales qui correspondent à la symbolique que nous avons tous en tête et que l’on retrouve imprimé sur les supports les plus divers !

        1. Bonjour Bobo,

          Effectivement on peut se poser la question vu que différentes sources sur Internet ne sont pas d’accord sur ce point.

          C’est la particularité de l’homme de vouloir tout ranger dans des cases… et celle de la nature de nous donner toujours des exemples intermédiaires.

          Bon j’ai re-vérifié mes sources, j’ai plus de données sérieuses parlant de « Fruit » pour ce réceptacle. Je peux me tromper, mais visiblement je n’ai pas fait d’erreur sur ce point.

Répondre à Yann Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.