Morille en gros plan

Une morille dans la ville

Le début du printemps est  la saison des morilles .

J’en ai rencontré trois en ville dans une friche qui n’existe plus. Ces champignons urbains ne doivent pas être consommés car ce sont des éponges à particules.

Pour la photo en revanche aucun problème, je ne me suis donc pas privé de tirer le portrait de ce petit habitant dans son écrin de mousse.

Pied de MorilleSi vous avez de bon yeux, vous pouvez distinguer à l’arrière plan des maisons, j’ai posé mon appareil sur le sol pour cette photo, l’horizon n’est donc pas droit.

5 réflexions sur « Une morille dans la ville »

  1. Incroyable ! Quelle magnifique morille ronde, bien dodue… Dommage, en effet, que son habitat prohibe toute consommation, je l’aurai bien vue terminer sa vie dans une poularde au vin jaune (Jura) !
    PS : je suis béate devant le relooking de ton blog… Je n’ose m’attaquer aux miens, j’ai peur de m’emmêler les crayons et de voir tout dispararaitre !

  2. Ah ah, je savais bien que tu trouverais cette morille, évidemment elle aurait pu terminer dans ta provision de morilles séchées si sa proximité d’une route ne l’avait pas rendue inconsommable.

    Pour le relooking de sites, c’est un peu mon métier. Mais pour cette fois c’est un thème gratuit de WordPress « Arras » qui mérite d’être cité.

    Je ne dis pas que c’est facile, car il y a de nombreuses extensions et paramétrages. Tu auras sans doute remarqué qu’il me reste encore quelques vignettes à documenter et que ce blog est plus long à l’affichage que le précédent.

    Les blogs WordPress et Blogspot ont des avantages et des inconvénients, Blogspot est plus « social » à mon avis car il permet mieux de partager les images des flux rss entre blogspot et quelques avantages du même type.

    WordPress est sans doute plus modulable.

    Je ne suis pas sûr que cela vaille le coup de tout casser dans ton cas, tu peux éventuellement en créer un nouveau et laisser les autres vivre au ralenti.

    Tes visiteurs habitués suivront les liens pour trouver celui où il y a le plus d’activité.

    Pour ma part c’est ce que je ferais.

  3. Quand je pense qu’en Ecosse nous avons ramassé des girolles qui poussaient au bord de la route pratiquement dans le goudron et nous les avons mangées ! ça ne devait pas être très recommandé, je sais pourtant que les champignons se chargent de pollution, mais nous n’avions pu résister! superbe cette morille!

  4. Il faudrait calculer la proportion de goudron que tu as ingérée par rapport à celle d’une cigarette.

    Dans les deux cas ce n’est pas recommandable, mais je crois que les girolles ont eu plus de mal.

    Merci pour la Morille.

    A ce propos je voulais juste préciser que cette photo est ancienne et qu’elle a été réalisée avec un appareil photo numérique normal.

    En général je reprends un peu les photos sous Photoshop pour leur donner un peu de contraste et de saturation, je ne l’ai pas fait pour cette photo.

    Pas de triche donc…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.