Archives pour la catégorie Origamis

Feuille de palme

Faire une feuille de palmier en papier découpé

Voici le petit bricolage du jour : Réaliser une feuille de palmier avec du papier peint.

Ce n’est pas vraiment un origami vu qu’il faut utiliser une paire de ciseaux, mais à part cela la fabrication y ressemble beaucoup.

Précisons le tout de suite, ce pliage/découpage prend environ 3 heures pour une palme longue de 50 cm.

La forme de cette palme s’obtient en faisant un « accordéon » avec du papier peint, il faut deux plis pour obtenir un lobe.

Pour un « Trachycarpus fortunei » (en photo) il faudrait environ 30 lobes / 60 plis. Ici le montage est plus simple avec 11 lobes / 22 plis.

La découpe se fait à 20cm du bord droit en faisant une diagonale vers le bord gauche opposé. La paire de ciseaux est plus adaptée qu’un massicot si l’épaisseur du papier rend instable la pile.

L’utilisation du papier peint permet d’avoir une consistance proche d’une feuille naturelle, il peut être lavable et même disposer d’une couleur proche des feuilles d’Arécacées. Merci à Thierry pour le choix du papier.

Si vous souhaitez réaliser un palmier complet il faudra reprendre ce pliage une quinzaine de fois, réaliser autant de pétioles et faire le tronc avec du carton :

Troncs de Trachycarpus fortunei
Troncs de Trachycarpus fortunei

 

 

Fruits du Brahea edulis
Fruits du Brahea edulis

 

Autre idée de décoration : Mettre différentes feuilles sous cadre, l’avantage c’est que la couleur du papier ne bouge pas avec le temps.

Baroque

Baroque et pliages en étoile pour le décor d’espace graphique

C’est un décor un peu baroque qui s’installe sur mon site Espace Graphique.

J’ai dessiné dans le train un petit croquis au crayon avec une étoile au centre, je ne savais pas vraiment ce que je voulais en faire.

décor étoile
Décor baroque au crayon

J’ai réalisé la mise en couleur bien plus tard avec la palette graphique. En retirant les deux pompons (embrasse crête pour les puristes de la passementerie). Des éléments de draperie tordues avec des filtres de déformation polaires, une joubarbe et quelques baies pour donner du relief au motif.

A partir de ce moment la symétrie devait s’imposer sur mon site, j’ai donc cherché ce qui pouvait se placer au milieu de mon cabinet de curiosités.

Après avoir vu différents portails en ferronnerie j’ai remarqué que l’étoile était un symbole idéal pour coiffer une frise tout en indiquant l’entrée d’un espace.

Cela pouvait très bien s’adapter au bouton pour accéder à l’accueil de mon site.

Comment dessiner en volume une étoile ?

- Au compas avec une mise en couleur

- Avec un logiciel 3D

- En origami avec des pliages

C’est finalement cette dernière option que j’ai choisi, cela m’amusait plus de faire du découpage que d’installer un logiciel 3D ou de reprendre au compas et à la palette graphique les teintes.

J’ai donc réalisé une double étoile en papier épais avec une paire de ciseaux et un peu de scotch.

Étoile double
Étoile double

Cela permet d’avoir des ombres parfaites, en plaçant une petite lampe bleue pour anticiper l’éclairage chromatique (éclairage zénithal clair, lumière bleue venant du bas).

C’était presque inutile, vu le nombre de filtres que j’ai ajouté ensuite avec la palette graphique, mais cela m’a permis d’approcher un peu les valeurs.

Cette étoile a été placée au centre pour respecter la symétrie qu’impose ce décor baroque.

Un petit effet de survol a été ensuite ajouté.

Etoile bleue
Étoile bleue (image de survol)

 

 

Voilà vous savez tout sur mes petits bricolages de l’été :)

Voir le résultat en vrai sur mon site Espace Graphique.

 

 

Origami fleur

Une petite fleur en origami

Le jardin étant dévasté, j’ai décidé de faire des fleurs… en papier.

L’épaisseur du papier à son importance, si elle conditionne la résistance du futur volume, elle joue également sur la difficulté du pliage.

J’ai pour ma part utilisé un papier un peu épais qui m’a donné un peu de fil à retordre lors des dernières opérations.

Au bout de quelques minutes, j’ai été obligé de sortir mon arme secrète : Le coupe papier.

Dans les derniers moments, je ne comprenais plus ce qui était marqué sur mon manuel, c’est impressionnant comment au bout de 5 plis on se retrouve dépassé par la complexité…

Les vraies fleurs déploient parfois leur pétales de manière un peu froissées, c’est le cas notamment de certaines Papavéracées à 4 pétales très fins.

D’autres comme la fleur de gui sont plus robustes et ressemblent à des bourgeons.

J’ai essayé de plier les ptits papiers et voici le résultat :

Fleur de papier en origami
Fleur de papier en origami