Courge haloween

Sculpture sur courges

C’est un peu tard pour Halloween, mais je n’aime pas perdre des aliments.

La courge est une Cucurbitacée, je ne sais pas si celle-ci se nomme Cucurbita pepo (citrouille, coloquinte) ou Curcubita maxima (Potiron).

Le pédoncule semble bien correspondre à celui d’une coloquinte, mais ce n’est pas évident de les dissocier à cette taille.

Avec un cutter je me suis essayé à la sculpture sur légumes, ces courges ont la consistance du plâtre : assez robuste pour permettre de faire des petits détails.

Rapidement, une odeur de soupe envahit mon plan de travail, c’est assez agréable.

N’étant pas familier avec ce type de sculpture j’ai essayé de soustraire progressivement les petits copeaux, pour approcher la forme de visage et la préciser au fur et à mesure.

Un jour j’essayerais avec une pastèque (Citrullus lanatus), cela doit être sympathique de passer du vert au blanc, au rouge.

 

Courges
Courges

11 réflexions sur « Sculpture sur courges »

  1. Merci Claire,

    J’essaye de varier les techniques, mais c’est pas toujours facile.

    Il y a des champions de ce type de sculpture, je me dois de rester modeste sur ce premier essai…

  2. Christine, tu as posé la bonne question, c’est un peu éphémère mais cela dure au moins aussi longtemps qu’un bouquet. Au bout d’une semaine la matière commence à se dégrader.

    La pastèque cela doit certainement être plus rapide, il faut vraiment être motivé 🙂

    Merci pour l’identification Cathline, je vais me renseigner sur la courge muscade.

    Bonne soirée.

    Yann

    1. @Claire,

      Oui effectivement il faut essayer de prendre des légumes assez charnus, sinon il faut s’adapter au support.

      @Ariane,

      Je n’ai pas vraiment cherché une correspondance particulière, mais c’est cela qui est drôle, chacun y voit ce qu’il souhaite.

  3. Bienvenue sur mon blog Lo Michel,
    J’ai été voir ton site, c’est vrai que tu maîtrises bien la sculpture sur courges.
    Tu dois sans doute avoir réalisé déjà un grand nombre de sujets pour en arriver là.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.