Coucher de soleil à Hautot-sur-Mer

Hautot-sur-Mer est une commune a coté de Dieppe.

Je n’étais pas le premier à faire un dessin des falaises, mais ce n’était pas une raison pour ne pas tenter :)

Pour être plus précis c’est au cours d’un coucher de soleil que j’ai posé mon bloc à aquarelle et mes crayons sur les galets.

C’est vraiment très court, environ 15 minutes pour réaliser une esquisse de la plage et dresser quelques couleurs. Je n’ai pas vraiment eu le temps de dessiner tous les galets, dommage…

Je n’ai pas pris la falaise du coté Soleil, sinon même avec les lunettes j’aurais perdu la vue.

C’est à peu près dans les mêmes conditions que j’ai réalisé une autre aquarelle du château de Dieppe (situé sur le dessus de cette falaise).

Aquarelle du Château de Dieppe
Aquarelle du Château de Dieppe

Pendant le passage des couleurs, un goéland est venu voir ce que je bricolais.

Quelques renoncules :

Dans la vallée derrière Hautot-sur-mer, il y a une zone humide formée par la rivière « Scie » on peut y voir de la renoncule aquatique et de la Populage des Marais deux Renonculacées que je n’avais pas encore pris en photo.

Renoncule aquatique
Renoncule aquatique
Populage des Marais
Populage des Marais

Exposition au salon des Arts en mai à Saint-Quentin

Voilà, nous y sommes, mon tableau de Trachycarpus fortunei est terminé.

Notre association La Lanterne à BD est invitée comme de nombreuses autres associations au Salon des Arts à une exposition sur les thèmes des ombres et lumières en Picardie, la musique et le lin.

Un événement organisé du 5 au 17 mai 2015 par la Ville de Saint-Quentin, Majuscule et Chassis France au Palais de Fervaques.

Je présente lors de ce salon deux tableaux : Un sur le Lin, l’autre sur ce Trachycarpus fortunei qui pousse à l’extérieur ici et fait de superbes explosions florales (un détail du tableau est présenté en tête d’article).

Je n’ai finalement pas modifié l’encadrement de mon tableau, car le palais qui abrite cette exposition est un bâtiment à colonnes dans un style IIIème république. Je pense que ce cadre mouluré devrait bien se poser dans ce décor.

J’aurai bientôt l’occasion de publier des photos de l’installation notamment après la Nuit des Musées, le 16 mai ce qui devrait être un moment très convivial.

Salon des Arts
Salon des Arts

 

Voici mes deux tableaux accrochés, merci à Celadone pour la photo et l’installation lundi dernier :

Installation au Salon des Arts
Installation au Salon des Arts

 

Pendant l’exposition je me suis lancé dans le croquis de l’escalier d’honneur, bon c’est pas ce qu’il y a de plus facile à dessiner…

Croquis de l'escalier d'honneur du Palais de Fervaques
Croquis de l’escalier d’honneur du Palais de Fervaques

 

L'escalier de Fervaques après une deuxième séance de croquis.
L’escalier de Fervaques après une deuxième séance de croquis.

 

Escalier de Fervaques à l'aquarelle
Mise en place de l’aquarelle lors de la 3ème séance.

 

Réglages des ambiances de l'escalier
Réglages et amplification des ambiances colorées, après la fin du salon.

Balade culinaire dans les bois

 

Un ptit tour dans les bois c’est bon pour la forme.

En même temps je me suis demandé si avec mes petites connaissances botaniques j’étais capable de survivre en mangeant des végétaux (un peu bête comme idée, mais ça fait partie des questions existentielles que l’on peut se poser dans une forêt).

Bon on commence par la Cardamine des prés qui illustre cet article, il parait que c’est comestible (de la famille des choux). Cela ressemble un peu à du Colza mais en mauve. Elle marque un passage ombragé et humide.

La mousse c’est pour les animaux, quand il n’ont plus rien d’autre à grignoter en hiver.

Mousse
Mousse sur les arbres

La violette, oui ça c’est possible, mais il n’y en a pas beaucoup :

Violette
Violettes

La Ficaire et l’Anémone sylvie qui dominent le sous-bois : Surtout pas ! Ce sont des Renonculacées = Poison.

Ficaire
Tapis de ficaires

 

Anémone sylvie
Anémone sylvie

Oxalis petite oseille,  c’est utilisable en cuisine mais cela dépend de la dose, à réserver aux spécialistes à cause de l’acide oxalique quelle contient.

Oxalis petite oseille
Oxalis petite oseille

La pervenche et la stellaire ça ne se mange pas, mais c’est très beau.

Pervenche
Pervenche
Stellaire
Stellaire

Dans le registre animal, les seuls que j’ai croisé ce sont ces têtards ! En me déplaçant, j’ai certainement été trop bruyant pour voir d’autres animaux.

Têtards
Têtards

Il faudra attendre avant de pouvoir se faire une fricassée de cuisses de grenouilles !

Bon finalement à part la cardamine, les violettes et quelques pissenlits sur le chemin y a pas grand chose pour se nourrir en forêt. C’est quand même assez confortable de rentrer chez soi et de trouver un frigo plein !

Je précise que bien entendu je n’ai rien cueilli (donc rien mangé) et que je ne vous encourage pas à consommer des plantes dans les bois. J’ai pu me tromper sur leur identification, il vaut mieux éviter un drame.

Mon petit journal graphique