Aquarelle d’un Gingembre coquille ou Alpinia Zerumbet

C’est en allant à la Ferme aux crocodiles, une serre tropicale située à Pierrelatte que j’ai pu prendre en photo cette inflorescence de gingembre.

Pour les botanistes c’est un Alpinia zerumbet, ce gingembre à des fleurs qui ont une couleur proche d’une coquille d’oeuf. On découvre ensuite un labelle orangé, un peu comme pour les orchidées.

Bien entendu je n’ai pas déposé mon chevalet au milieu de la foule de visiteurs, j’ai pris une photo que j’ai ensuite redessiné au crayon puis peint à l’aquarelle.

Dessin d'un alpinia

Les boutons floraux sont assez charnus et ressemblent à du Litchi, ils se fendent dans leur longueur le long d’une ligne de couleur plus sombre. C’est à ce moment que sort le labelle et que l’on peut voir les couleurs chatoyantes de la fleur.

Je n’ai pas eu l’occasion de voir les fruits qui ressemblent à de petites lanternes. Mon aquarelle reste donc sur cet aspect floraison avec un couvert végétal de type tropical.

Cette aquarelle va servir d’illustration pour la page « Zingiberacées » de mon site www.espacegraphique.com, cette famille n’était pas encore présentée.

Le pygargue à la Lanterne

 

A l’occasion de la création de quelques planches de BD pour le collectif de la Lanterne à BD sur le western, j’ai dessiné cet aigle américain connu sous le nom de PYGARGUE.

La lanterne portée par l’aigle est un petit clin d’oeil à notre association car dans mon histoire c’est un chapeau de cowboy qui est dérobé.

Le collectif N° 9 vient d’être imprimé, voici la couverture de Guillaume Delacour et la 4ème de couv de Lily-Fu :

Couverture du collectif 9

 


La lanterne à l’ouest par lanterneBD

Depuis la parution de ce volume, il y a des séances de dédicaces presque chaque semaine, mais heureusement on est plus d’une quinzaine à couvrir les différents salons, c’est l’avantage du collectif.

Demain dimanche 2 avril se sera à Saint-Gobain dans l’Aisne qu’une bonne partie de l’asso se retrouvera autour du stand.

Je n’y serais pas mais je continue à m’entrainer à dessiner l’aigle sous tous les angles pour bien réussir mes prochaines dédicaces.

Croquis Pygargue

J’ai mis environ 4h a réaliser cette illustration. Même si c’est assez compliqué de dessiner un oiseau en vol, il faut comme un acteur ou un pilote intérioriser le mouvement pour bien le restituer.

Pygargue aquarelle

Aquarelle d’une petite orchidée Phalaenopsis

Voici une petite aquarelle que je viens de terminer.

Je devais remplacer l’illustration des Phalaenopsis sur mon site car l’ancienne animation (Flash) n’était plus compatible avec les smartphones. J’ai donc rassemblé toutes les vieilles animations florales dans une seule page pour ceux qui souhaitent encore les voir, mais pour les pages clés comme celles des orchidées il était nécessaire de repartir sur un nouveau visuel.

La plus petite de mes orchidées était en pleine floraison, c’est donc elle qui a eu l’honneur d’illustrer la rubrique.

Le dessin au crayon m’a pris environ 3 heures, j’ai placé la couleur sur une seconde après-midi quand la lumière était au rendez-vous.

Bien que j’ai adopté les tubes d’aquarelles, j’ai quand même utilisé un des godets qui disposait de la couleur exacte de cette orchidée, un violet un peu rouge dont j’ignore le nom.

Aquarelle Phalaenopsis

Voilà, je pense que je reprendrais en photo cette aquarelle en été, car en ce moment, je n’arrive pas à obtenir une lumière suffisamment blanche et puissante pour m’éviter de bidouiller ensuite dans les filtres logiciels.

 

Le jour où il a neigé du riz

Avec ce gel très particulier, j’ai eu envie de sortir pour aller prendre des photos.

Le parc d’Isle se situe en plein centre ville de Saint-Quentin, on passe brutalement de la ville à une réserve naturelle. En hiver ça donne un contraste assez drôle comme si on avait marché pendant des jours pour atteindre un coin sauvage.

Pin et marécage gelé

J’ai pris en photo quelques oiseaux, mais avec mon téléphone portable je me suis limité aux gros qui ne bougent pas trop 😉

Cygne en hiver

En dehors de ce cygne et des canards, j’ai également vu un martin pêcheur. C’est à présent la deuxième fois, il est extrêmement rapide. Il faut être un très bon photographe pour arriver à le prendre en photo…

Mais bon tout cela n’explique pas le titre de mon article…

Avec le dégel les arbres relâchaient des petits glaçons très fins et filiformes qui tombaient sur le sol avec un bruit de frottement. En regardant de plus près je me suis rendu compte que je marchais sur du faux riz, une qualité de neige incroyable !

Neige riz

Mon petit journal graphique