Poignée-de-portail

La rotation des fleurs de la Basilique Cathédrale Saint-Denis

Pour illustrer cet article, j’ai choisi une poignée de portail en forme de fleur, car celle-ci a la particularité de tourner pour nous ouvrir le passage du profane* au sacré.

Dans la Basilique Cathédrale de Saint-Denis reposent d’autres marguerites célèbres, cependant cette fleur n’est pas emblématique de cette nécropole royale.

En effet on y trouve également de nombreuses fleurs de lys sculptées à la verticale ou à l’horizontale (sur les gisants). De manière géométrique, la rotation de la fleur est donc de 90°, la symbolique de cette rotation pour un humain nous indique souvent la mort.

Henri II
Henri II avec fleurs de Lys.

Couronnes, boucliers, une bonne centaine de fleurs de lys horizontales se trouvent représentées ici.

Pourtant, le symbole le plus repris à Saint-Denis est celui d’une fleur à 6 pétales, visible notamment au niveau des rosaces.

Ducs d'Orléans
Ducs d’Orléans
Rose du transept Nord
Rose du transept Nord de Saint-Denis

Ce motif se retrouve sous plusieurs formes avec une version ou la fleur repose sur sa pointe, une autre plus stable ou la rosace repose sur ses deux pétales.

Dans la rose du transept, de nombreuses phases en marge décomposent cette rotation.

On retrouvera cette version stable sur deux pointes dans la Cathédrale de Reims.

Pour la plus commune, le motif à 6 lobes qui repose sur la pointe, il suffit de regarder le dallage de la chapelle de la Vierge pour être convaincu que celui-ci est le Lis de la Madone.

Dallage de la Chapelle de la Vierge
Dallage de la Chapelle de la Vierge

C’est ici sous nos yeux : Le Lis (Liliacées), vu du dessus a 6 tépales identiques et symbolise couramment la Vierge Marie.

La fleur de Lys est un Iris (Iridacées). Vu de profil, il est le symbole de la royauté en France. Botaniquement, il dispose également de six pièces florales, 3 pétales et 3 sépales.

 

* Profane : Devant le temple

4 réflexions sur « La rotation des fleurs de la Basilique Cathédrale Saint-Denis »

  1. Toujours très intéressant ce qu’on peut apprendre en observant l’art des églises. Mais sans « guide » (touristique et non spirituel), on passe facilement à côté, c’est bien dommage.

  2. Bonjour Claire,

    J’aurais aimé en savoir plus sur certaines rosaces, mais pour le moment la documentation me manque. C’est surtout le dessin de la pierre qui m’intéresse, les motifs se retrouvent d’une cathédrale à l’autre avec parfois quelques variantes, notamment la rotation.

    J’ai appris d’autres choses, comme par exemple que le titre de « Basilique » était honorifique et qu’il ne s’appliquait que pour les grandes destinations de pèlerinage.

    Je vais poursuivre ma quête…

  3. bonjour Yann ! en graphisme quand on sait regarder, il y énormément à voir dans les églises et au dehors ! il faut absolument que j’aille faire des photo au cloître de Vaison la romaine et faire un article les hauts de colonnes sont magnifiques ! merci de ta visite ! je n’ai pas trouvé où m’abonner sur ton blog ? au moins je ne raterai pas les nouveaux articles ! bonne journée bises Cathline

  4. Bonjour Cathline,
    Tu me donnes envie avec les photos de ton cloître. C’est un peu loin pour moi cependant.

    Je suis allé voir l’exposition d’orchidées de l’Abbaye de Vaucelles, à quelques kilomètres de chez moi. Avec les congères juste avant, je me suis même demandé si les exposants n’avaient pas débarqué leurs stands en hélicoptère. C’était bourré de monde et absolument magnifique.

Répondre à Yann Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.