Linum grandiflorum

Linum grandiflorum à l’aquarelle

Ce lin rouge est originaire du continent Africain, il est vendu en graineterie pour faire des massifs décoratifs. Il dispose de fleurs un peu plus grandes que le lin cultivé (bleu).

Ayant déjà fait poussé dans mon jardin du Linum grandiflorum (Lin rouge à grandes fleurs) je disposais de quelques photos pour la documentation de cette aquarelle.

De la famille des Linacées, il n’est pas souvent cité par rapport au lin cultivé Linum usitatissimum qui a fait la richesse des tisserands par la qualité exceptionnelle de ses fibres et un processus de fabrication relativement simple (voir ici pour les détails).

En réalisant le dessin, j’ai exagéré la taille de la fleur pour pouvoir mettre en évidence le détail des pièces florales. C’est à ce moment que j’ai constaté la présence de nervures particulières sur les pétales. Difficiles à rendre à l’aquarelle, j’ai essayé sans succès le crayon aquarellable  pour finalement prendre un crayon semi-gras qui me semblait plus adapté.

Dans ces moments là, on se demande comment peuvent faire les graveurs pour créer toutes ces ciselures courbes et parallèles alors qu’un simple délié réalisé avec un crayon est déjà difficile à maîtriser…

7 réflexions sur « Linum grandiflorum à l’aquarelle »

    1. Bonjour Claire,
      Je n’ai pas de scan A3, pour ce format je suis obligé de prendre la photo dehors (avec peu de soleil donc). Mais bon je reprendrais un jour toutes les aquarelles que n’ai pas photographié correctement. En attendant voici une vue de détail.
      Bon weekend.
      Lin rouge, aquarelle

      Lin corolle

  1. C’est que tes lecteurs sont drôlement exigeants…. Je ne connaissais pas le lin rouge…. et j’ai rarement vu le lin bleu ! Mais tout cela n’empêche pas que ton aquarelle est fort belle ! Bon week end

    1. Merci Bbuissoniere,
      Au départ je voulais peindre un Lin bleu, mais je n’avais pas de photo comme support et de plus impossible en cette saison d’aller au bord d’un champ pour se documenter.

      Au moins pour le lin rouge j’avais deux photos prises en été et un sachet de graines avec le nom exact de la variété, l’approche était un peu plus rigoureuse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.