Cadre au nénuphar

Photos de l’exposition

Je suis fier de vous montrer deux photos de l’exposition de mes créations à l’Ecole de dessin.

J’ai encadré mon huile au nénuphar après l’avoir vernie. Ici la notion de vernissage prend tout son sens…

Le totem présentant mes aquarelles a été tendu au sol grâce aux bocaux a confiture (remplis de graines). J’étais un peu inquiet de savoir si le bambou serait toujours vert après une semaine de coupe, mais la couleur a tenu.

L’école m’a fourni un éclairage afin de pouvoir mettre en scène le lieu.

Exposition à l'Ecole Municipale Maurice Quentin de La Tour
Exposition à l’Ecole Municipale Maurice Quentin de La Tour

 

8 réflexions sur « Photos de l’exposition »

  1. Bonjour, je découvre ce beau site qui a la bonne idée de mélanger l’art et la nature. Et ça me plait, car je suis passionné par les peintures botaniques (et l’histoire naturelle en général) !
    Il se trouve qu’on a 3 autres points communs : j’ai aussi un blog, je suis saint-quentinois et que je fréquente l’école de la Tour. On s’y est peut-être déjà croisés… ?

  2. Bonjour Thierry,

    Tu as raison Thierry cela fait beaucoup de points communs, j’ai parcouru ton site et je vois que tu ne manque pas d’humour.

    Si tu veux me voir en vrai, notre association La lanterne à BD se réunit le 14 juillet prochain à l’école de la Tour à partir de 14h30.

    En attendant, j’ai placé un lien vers ton site dans la thématique Art de ce blog, c’est ma manière à moi de classer les sites sympas.

  3. La lanterne à BD ? Alors on s’est sûrement déjà vus : je m’étais arrêté à votre stand le week-end du festival BD de Saint-Quentin. Et ensuite j’étais allé vous voir à l’Ecole de la Tour, avec l’idée de vous rejoindre prochainement.
    J’essaierai de passer le 14 ; et je mets aussi un lien vers ton blog, sur le mien (catégorie « blogs picards »)

    1. Oui cela fait plaisir de voir les réactions du public sur ce que l’on a fait. C’est souvent des remarques auxquelles on ne s’attend pas du tout mais comme tu le sais bien, chacun projette une partie de son imaginaire dans un tableau.

      A ce propos, lors de ma visite au Louvre de Lens j’ai pu (enfin) voir « La liberté guidant le peuple » de près. Et cela change tout.
      Tout le tableau est centré sur le regard de Marianne. De loin on a l’impression qu’elle galvanise les foules.

      Pourtant, de près le regard est vraiment marqué par la peur.

      En ce qui me concerne j’ai eu l’impression que Marianne se rendait compte que son initiative personnelle entrainait un mouvement qu’elle ne pourra plus arrêter.

      Enfin c’est mon impression, d’autres ont certainement des lectures différentes.

Répondre à Thierry Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.