Cardamine pratensis

Balade culinaire dans les bois

 

Un ptit tour dans les bois c’est bon pour la forme.

En même temps je me suis demandé si avec mes petites connaissances botaniques j’étais capable de survivre en mangeant des végétaux (un peu bête comme idée, mais ça fait partie des questions existentielles que l’on peut se poser dans une forêt).

Bon on commence par la Cardamine des prés qui illustre cet article, il parait que c’est comestible (de la famille des choux). Cela ressemble un peu à du Colza mais en mauve. Elle marque un passage ombragé et humide.

La mousse c’est pour les animaux, quand il n’ont plus rien d’autre à grignoter en hiver.

Mousse
Mousse sur les arbres

La violette, oui ça c’est possible, mais il n’y en a pas beaucoup :

Violette
Violettes

La Ficaire et l’Anémone sylvie qui dominent le sous-bois : Surtout pas ! Ce sont des Renonculacées = Poison.

Ficaire
Tapis de ficaires

 

Anémone sylvie
Anémone sylvie

Oxalis petite oseille,  c’est utilisable en cuisine mais cela dépend de la dose, à réserver aux spécialistes à cause de l’acide oxalique quelle contient.

Oxalis petite oseille
Oxalis petite oseille

La pervenche et la stellaire ça ne se mange pas, mais c’est très beau.

Pervenche
Pervenche
Stellaire
Stellaire

Dans le registre animal, les seuls que j’ai croisé ce sont ces têtards ! En me déplaçant, j’ai certainement été trop bruyant pour voir d’autres animaux.

Têtards
Têtards

Il faudra attendre avant de pouvoir se faire une fricassée de cuisses de grenouilles !

Bon finalement à part la cardamine, les violettes et quelques pissenlits sur le chemin y a pas grand chose pour se nourrir en forêt. C’est quand même assez confortable de rentrer chez soi et de trouver un frigo plein !

Je précise que bien entendu je n’ai rien cueilli (donc rien mangé) et que je ne vous encourage pas à consommer des plantes dans les bois. J’ai pu me tromper sur leur identification, il vaut mieux éviter un drame.

8 réflexions sur « Balade culinaire dans les bois »

  1. bonsoir Yann
    une bonne idée ton article
    au jardin j’ai le tétragone sauvage et la cardamine hisurte qui poussent spontanément cette dernière a un gout de cresson
    j’ai fait plusieurs sorties botaniques les années précédentes
    on a ramassé plein de choses qu’on a après cuisiné et dégusté
    dont le tétragone, des orties, des brocolis sauvages, de la roque et de laitue sauvage, des asperges et d’autres dont je ne me souvient plus les noms
    la cardamine hisurte j’en ramasse des fois que je mélange à ma salade et les brocolis chez mon voisin il y en plein avant qu’il ne tonde et il m’arrive d’en faire une quiche
    bon je ne ramasse que ce que je connais et surtout pas au bord des routes, c’est comme pour les champignons
    j’espère que tu vas bien bonne soirée bises Cathline

    1. Bonsoir Cathline,
      C’est vrai que je n’ai pas pensé à l’ortie. Cette plante est quand même étrange, on en trouve sur le chemin et donc que l’on se trouve dans le bois il n’y en a plus. J’ai déjà acheté de la soupe d’orties en sachet et c’est très bon. Quand au brocolis sauvage je ne vois pas ce que c’est, mais je vais continuer à suivre ton blog pour le savoir 🙂

  2. Bien sympa cette balade en forêt! On en mangerait! Je dois être chanceuse, dans le jardin, il y a plein de violettes.
    Mais pourquoi présenter les photos si petites, sur une tablette, on a du mal à distinguer.

    1. Bonjour Claudine,
      Les violettes apportent toujours un petit plus à un jardin 🙂
      Pour la taille des photos je dois faire un compromis assez difficile pour ne pas rendre mon blog trop lent quand j’affiche plusieurs photos. Normalement en cliquant sur chacune d’entre elles tu peux avoir un agrandissement.

  3. ma copine allemande était là pendant les vacances et elle n’est pas d’accord avec toi. La ficaire n’est pas uniquement une plante qui se regarde, elle m’a dit qu’on pouvait manger les feuilles mais avant la floraison… Elle donne des cours sur les plantes comestibles en Allemagne…. sauf que comme elles étaient fleuries celles qu’on a croisées, on a passé notre chemin….

    1. Bonjour Bbuissonniere,
      Il y a des experts en botanique culinaire qui sont capables de consommer bien plus de plantes, en prenant certaines sécurités qui échappent parfois au novice. On doit beaucoup à M. Antoine Parmentier pour ses recherches sur la préparation de la pomme de terre.

      Pour en revenir à la Ficaire, j’ai repris plusieurs ouvrages et il confirment tous la toxicité de cette plante…

  4. bonjour Yann
    je n’avais pas vu que tu m’avais répondu sur ton blog en fait je ne suis pas prévenue et si tu peux je préfère que tu me réponde directement sur mon blog
    à l’occasion j’irai photographier les brocolis sauvages et je t’enverrai la photo
    chez moi l’hépatique noble
    bonne journée bises Cathline

    1. Bonjour Cathline,
      Oui avec plaisir si tu peux m’envoyer une photo ce serait super sympa.
      Ce n’est pas grave si toutes les questions n’ont pas de réponses, le Web c’est bien aussi quand c’est un peu sauvage 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.