Feuille de palme

Faire une feuille de palmier en papier découpé

Voici le petit bricolage du jour : Réaliser une feuille de palmier avec du papier peint.

Ce n’est pas vraiment un origami vu qu’il faut utiliser une paire de ciseaux, mais à part cela la fabrication y ressemble beaucoup.

Précisons le tout de suite, ce pliage/découpage prend environ 3 heures pour une palme longue de 50 cm.

La forme de cette palme s’obtient en faisant un « accordéon » avec du papier peint, il faut deux plis pour obtenir un lobe.

Pour un « Trachycarpus fortunei » (en photo) il faudrait environ 30 lobes / 60 plis. Ici le montage est plus simple avec 11 lobes / 22 plis.

La découpe se fait à 20cm du bord droit en faisant une diagonale vers le bord gauche opposé. La paire de ciseaux est plus adaptée qu’un massicot si l’épaisseur du papier rend instable la pile.

L’utilisation du papier peint permet d’avoir une consistance proche d’une feuille naturelle, il peut être lavable et même disposer d’une couleur proche des feuilles d’Arécacées. Merci à Thierry pour le choix du papier.

Si vous souhaitez réaliser un palmier complet il faudra reprendre ce pliage une quinzaine de fois, réaliser autant de pétioles et faire le tronc avec du carton :

Troncs de Trachycarpus fortunei
Troncs de Trachycarpus fortunei

 

 

Fruits du Brahea edulis
Fruits du Brahea edulis

 

Autre idée de décoration : Mettre différentes feuilles sous cadre, l’avantage c’est que la couleur du papier ne bouge pas avec le temps.

12 réflexions sur « Faire une feuille de palmier en papier découpé »

  1. Merci Thierry pour tes références dans ce domaine si particulier de la tapisserie.
    C’est vrai que ce bleu un peu « Turquoise » évoque la Turquie et les pierres précieuses du même nom, une couleur qui devait évoquer un certain exotisme raffiné.

    En ce qui concerne le coté naturel de la couleur je vais défendre ce point qui semble indéfendable :

    Dans un pays ou la lumière est importante nos capteurs visuels qui réagissent aux couleurs chaudes sont très vite « grillés » et ils n’envoient donc plus aussi rapidement des informations à notre cerveau. Les capteurs de bleu (cônes bleus) qui ne sont pas sollicités eux continuent a fonctionner à plein régime, ce qui crée un décalage colorimétrique.

    C’est le cas notamment quand on a, par mégarde regardé le soleil en face et qu’un disque bleu/violet trouble notre vision pendant quelques minutes (à ne pas faire donc). Bref la couleur n’est pas naturelle, mais nous la voyons quand même quand le soleil est dur.

    Cette perception fait toute la différence entre l’œil d’un peintre et celui d’un objectif d’appareil photo.

    J’aurais pu également citer l’exemple des blouses vertes d’une salle d’opération qui permettent de compenser la couleur rouge du sang. On évite ainsi le décalage chromatique (il vaut mieux que le chirurgien garde une bonne vision).

    Voilà j’aurais pris la défense des tapissiers 🙂

  2. Je t’avoue que je n’ai pas tout compris (notamment cette histoire de cône). Tu m’expliqueras en détail quand on se reverra, si tu veux bien !
    Je suppose que grâce à toi, je comprendrai pourquoi les tapissiers baroques (et aussi les émailleurs de faïence ancienne) aiment tant faire des feuillages bleutés !
    Moi j’adore ce choix esthétique… et je ne sais toujours pas pourquoi.

  3. bonsoir De bonnes idées chez toi !
    peux-tu me redonner le lien de ton site avec la nouvelle présentation !
    et chez qui as-tu hébergé ce site ?
    BONNE SOIREE BISES CATHLINE

  4. bonjour Yann

    merci pour les renseignements

    encore une question cet hébergement che OVH est il gratuit ou payant si oui combien tu payes merci d’avance

    bonne journée CATHLINE

  5. Alors… 22 plis, 3 heures. Il faudrait 60 plis… 9 heures ! Groumph… courageux celui qui s’y collera ! Mais le résultat devrait être à la hauteur du temps passé… 😉

  6. Oui, c’est un travail à entreprendre quand on est sur une île déserte 🙂

    Après il était possible de faire des feuilles de bananier mais c’était moins drôle.

  7. Tu fais la modeste, mais ayant vu tes bricolages, découpages et autres customisations, je pense que tu mérites une médaille du bricolage.

    Bon il est vrai que tu travailles en équipe, si tu as 15 enfants, tu peux boucler la réalisation du palmier en une après-midi 🙂

    Plus sérieusement, je n’ai pas été particulièrement précis, mais comme le pliage a été réalisé sur une grande échelle les petits défauts ne se voient pas.
    Bonne soirée Bretagne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.