Coprin chevelu

Les coprins chevelus sont parmis nous

Oui cela peut être inquiétant de rencontrer ce champignon en pleine campagne, mais il semblerait qu’il soit inoffensif.

Il faut bien entendu demander à un pharmacien si vous souhaitez en consommer. Comme une certaine morille il se trouvait proche d’une route il faut donc oublier l’omelette aux champignons.

Coprin chevelu jeune

De plus ces Coprins se mangent jeunes et blancs, c’est vrai qu’il y en avait toute une colonie, je suppose que le sol devait comporter un beau mycélium.

Ces champignons au chapeau pointu se consument par le bas en prenant une teinte plastique noire qui indique un état avancé (donc plus comestible).

Coprins chevelus

Certains « Coprinus comatus » étaient même cachés sous de brindilles 🙂

Coprin caché

3 réflexions sur « Les coprins chevelus sont parmis nous »

  1. Ils sont superbes et pourraient inspirer un créateur de mode, tes coprins!Pour un jupon, le liseré apporte un plus mais collerait un peu trop aux jambes! Quant au dernier, peut-être qu’il est en tenue de camouflage?

    1. Merci Claire,

      C’est vrai que la matière évoque certains effets de tissus que l’on retrouve chez les créateurs. Disons que c’est une collection « Mariage » en dehors de celui qui est en treillis.

      Pour ces champignons, je suis revenu à deux reprises au même endroit. Le levé du soleil était plus intéressant, de plus il y avait de la rosée sur les herbes.

      Bien entendu la petite famille avait changé d’aspect, mais ça, cela fait parti des joies de la nature !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.