Gousses de baobab

Ouverture d’une gousse de Baobab

Voilà trois fruits qui semblaient bien étranges, gros comme des œufs d’autruches et des couleurs un peu artificielles.

Les stries gravées dans la longueur semblaient être des décorations faisant penser à de l’artisanat africain.

En me documentant, j’ai appris que j’étais en présence de trois gousses de Baobab décorés !

Je n’ai pas pu résister d’en ouvrir une, afin de vous faire partager cette vue de coupe (coriace la coupe).

La gousse révèle de nombreuses graines qui sont ici un peu déshydratées, mais on peut voir néanmoins la structure interne de ce fruit étrange.

Graines de baobab
Graines de baobab

Bien entendu je ne sais pas à quelle variété j’ai affaire, il faudrait pour cela planter une graine.

Ces graines germent après un rude traitement, comme le passage dans l’estomac d’un éléphant ou éventuellement de l’eau bouillie, j’ai essayé, on verra bien…

Le Baobab est de la famille des malvacées, comme le coton ou la lavatère, son adaptation au climat et sa taille en fait une figure reconnue de tous, mais finalement si peu connue en dehors des contes pour enfants.

La prochaine fois on verra comment dessiner un mouton 🙂

2 réflexions sur « Ouverture d’une gousse de Baobab »

    1. Oui c’est vrai que le Baobab, cela fait un peu « à contre saison ».

      Si j’étais dans l’hémisphère sud cela serait déjà un peu plus dans l’ordre des choses.

      Mais après tout, ce blog est visible partout sur la planète.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.