Sensitive

Sensitive en fleur

Après le népenthès et les plantes carnivores, l’anémone de mer qui n’est pas une fleur, voici la sensitive une Fabacée (pois) très particulière.

Les feuilles de cette plante se referment en une moins d’une seconde si on les touche (ou si on arrose) c’est la Thigmonastie. Elle se ferment également à la nuit tombée sous le principe de la Nyctinastie (comme chez le liseron).

L’ouverture est moins rapide mais se fait néanmoins à vue d’œil, le matin notamment.

Quand on sait que cette plante fait partie de la même famille que l’Entada un haricot géant qui peut tordre un arbre on se dit qu’un croisement n’est pas souhaitable.

Bien entendu j’ai voulu prendre en photo l’ouverture et la fermeture de ces feuilles, mais le chat a bien compris que cette plante était amusante à bricoler. Les feuilles se sont refermées, pour l’animation en image par image cela devenait lourd, mais voici le résultat : Animation de la sensitive

Finalement j’ai eu le droit à une magnifique fleur violette qui ne laisse pas de doute sur l’apparentée au Mimosas.

Pour les enfants, cette plante est plus sympathique qu’une Drosera (plante carnivore), la fermeture des feuilles est plus impressionnante et ne dure jamais longtemps. Il ne faut pas en abuser et surtout bien arroser la plante.

Pot de sensitive

6 réflexions au sujet de « Sensitive en fleur »

    1. Bonjour Claire,

      Je ne sais pas si c’est difficile d’avoir ces fleurs, ce que je peux dire avec mon expérience personnelle c’est que les fleurs sont très fragiles.

      J’ai pris la première en photo dans un état parfait, mais cela n’a pas été le cas pour les deux suivantes. Soit la floraison a été très rapide, soit le chat s’est amusé sur les boutons…

      Cette plante peut être invasive dans des climats chauds, mais elle craint le gel.

      Je suis comme toi, j’ai vu beaucoup de mimosas mais une sensitive en fleur c’était la première fois.

      Voici une source d’information sur la réaction électrique de la sensitive :
      http://www.snv.jussieu.fr/bmedia/sensitive/index.html

  1. Bonjour, je suis une femme écrivain du Maroc.Merci infiniment Yann pour la publication de cette fleur. Un poème sur de Shelley trottait ces jours-ci dans ma tête et je me disais que je ne connaissais pas cette plante.J’ai donc été très heureuse de trouver votre photo de la plante. Le poème de ce redoutable poète Anglais du XIX e siècle fait 23pages et commence comme ça:

    A sensitive Plant in a garden grew
    And the young winds fed it with silver dew,
    And it opened its fanlike leaves to the light,
    And it closed them beneath the kisses of the night.

    Percy.B. Shelley

  2. Bonjour Hafsa.
    Merci de m’avoir fait découvrir ce poème floral et son auteur.
    Je suis ravi que ma photo plaise, j’ai sans doute eu de la chance avec cette floraison surprise.

  3. Bonjour, je reviens d’un periple de 6 mois en asie du sud-est et c’est la-bas que j’ai decouvert cette fleur. Notemment en Thailande ou elle abonde. On peut en voir des parterres sauvages enormes !!! Magnifique …
    Ci-joint une adresse d’une photo de mon FB, même si je ne sais si vous pourrez la voir …
    (lien retiré)

    1. Bonjour Matthieu,

      Je n’ai effectivement pas accès à la photo, j’ai donc préféré retirer le lien qui génère une erreur.

      Merci pour ce témoignage, un champ de sensitives, cela doit être vraiment magnifique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *