Phalaenopsis en pvc

Une fleur d’orchidée avec des bouteilles de lait

Voilà une réalisation qui ne demande pas une fortune en matériaux contrairement à la boule de roses que j’avais publiée lors d’un dernier article.

Le but est de réaliser une fleur de Phalaenopsis dans du plastique de bouteille de lait. Ce plastique a un grain proche de la texture de l’orchidée. Le respect de la symétrie est fondamental pour que la fleur soit réaliste, j’ai donc réalisé en premier un patron en papier avant de reporter le dessin sur mes bouteilles avec un feutre permanent.

Pour faire un dégradé de peinture acrylique jaune, j’ai utilisé la technique de la brosse à dent. Cela évite d’utiliser un aérographe. Un masque en papier sert juste à guider un peu les projections. Il faut ensuite rajouter quelques dessins maculaires de couleur pourpre.

(Ces traits vibrent normalement dans l’infrarouge et servent de balise d’atterrissage pour les insectes).

L’assemblage est monté ensuite sur une épingle (Comme un papillon) avec des petits points de colle pour maintenir les pièces florales dans l’axe.

Voilà une boutonnière « recyclage » qui devrait durer bien plus longtemps que la fleur originale.

Dessin d'une rosace au compas
Dessin d’une rosace au compas
Modèle reporté sur chaque axe
Modèle reporté sur chaque axe
Découpage des sépales
Découpage des sépales
Dessin des pétales
Dessin des pétales
Maquette de la fleur en papier
Maquette de la fleur en papier
Découpage des pièces florales
Découpage des pièces florales
Assemblage du labelle avec une perle
Assemblage du labelle avec une perle
Masque pour la peinture à la brosse à dents
Masque pour la peinture à la brosse à dents
Dessin des tâches pourpres sur le labelle
Dessin des tâches pourpres sur le labelle
Assemblage des pièces avec une épingle collée
Assemblage des pièces avec une épingle collée

12 réflexions sur “ Une fleur d’orchidée avec des bouteilles de lait ”

  1. Génial ! Ca rend super bien… Ca a du prendre un peu de temps quand-même non ?
    Il y a quelques années, dans le cadre de mon boulot de l’époque, j’avais appris à fabriquer des fleurs de toutes sortes avec des bouteilles, flacons, capsules… ça m’avait bien plu. Il faudrait que je te retrouve l’adresse de l’assoc’ qui faisait ça…

  2. Merci pour ton retour Claire,
    Effectivement, il y en a bien eu pour 3h. J’ai du trouver les bons outils.

    Au départ j’avais tenté la couture pour relier les pièces, mais au final je suis revenu avec le pistolet à colle. C’est plus rapide et ça bouge moins après. Et toi quelle technique tu utilises ?

    1. Bon alors plastique en japonais ça donne プラスチック mais je pense que l’on peut oublier le matériau quand on réalise une fleur. Le pliage des fleurs (en papier, en tissu…) doit certainement se distinguer par une appellation particulière.

      Si j’ai un peu de temps je ferais un emporte-pièce pour faire une série…

  3. Premièrement, toutes mes félicitations pour cette nouvelle présentation de ton blog, tellement plus esthétique, plus aérée et plus lisible!
    Puis, merci de ce joli partage! J’aime beaucoup travailler de mes mains, je vais donc dès que possible reprendre la jolie orchidée que tu nous présentes là. Le résultat est absolument magnifique!
    Je te souhaite un excellent week-end

    1. Merci Kenza pour tous ces compliments.
      J’ai testé plusieurs thèmes de blog avant de choisir celui-ci, plus épuré. Pour l’orchidée j’ai essayé de décrire le processus pas à pas, j’espère que cela reste compréhensible. Lors du découpage des bouteilles je me suis rendu compte qu’il y a des courbes qui sont plus faciles pour un gaucher que pour un droitier, il faudrait être deux pour aller plus vite :)
      Je te souhaite également un très bon week-end.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


6 − cinq =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>