Arrachage de fougère

Voici la dernière série de cases de ma première planche. Le personnage orange arrache une fougère.

C’est un geste un peu particulier mais qui s’explique bien (je l’espère) dans la suite de cette petite histoire.

J’ai pris modèle sur un Asplenium, c’est une fougère qui aime bien les coins humides et sombres, elle fait également des crosses assez sympathiques qui m’ont inspiré.

 

 

10 réflexions sur « Arrachage de fougère »

  1. C’est réussi, je trouve !
    Et moi aussi, j’aime bien les asplenium (comme toutes les fougères, d’ailleurs) : des plantes simples mais raffinées, et faciles à élever !

  2. Merci pour vos encouragements, je vais moins me sentir seul face à la prochaine page blanche 🙂

    Thierry, j’ai failli planter une fougère arborescente dans mon jardin, mais ce n’est pas conseillé à cause du gel. Les fougères peuplaient toute la planète au carbonifère, mais à présent il leur faut un col roulé…

  3. C’est de l’asplenium scolopendre qu’elle arrache ta pépette avec ses petites mains de rainette! J’en ai une belle touffe dans mon jardin et c’est increvable; c’est vrai que j’aime surtout voir se dérouler les crosses mais toutes les espèces de fougères nous gâtent de ce côté-là!

  4. Bonjour Claire,

    Je suis content de savoir que cet asplenium scolopendre est coriace, c’est justement ce qu’il me fallait afin de justifier son caractère bien trempé dans la planche suivante.

    J’ai terminé cette planche ce weekend en ajoutant quelques bruitages.

    Rainette

  5. bonjour Yann d’abord mille excuses pour la réponse tardive à ton commentaire et Bonne et heureuse année, surtout la santé car sans elle on ne peut rien faire, pour toi et ceux que tu aimes ! sympa tes dessins ! le personnage orange a presque un corps de femme sur la 3e image ou je me trompe ? moi je ne sais pas trop dessiner à main levée mais je sais assez bien reproduire un dessin d’ailleurs j’ai envie de me mettre à la peinture bientôt qui sait ? bonne journée bises cathline

  6. Bonjour Cathline,

    Ne t’excuse pas, tu vois, pour moi aussi c’est pas du direct 🙂
    Le personnage orange est assez hybride et il faut le dire, pour le moment je n’ai pas encore fixé toutes ses caractéristiques.

    Je me suis un peu renseigné sur les amphibiens pour les doigts, mais à la base c’était quand même un humanoïde féminin.

    Je lui laisse un peu de liberté et d’une histoire à l’autre il gagne ou perd des éléments.

    Bonne peinture !

  7. Ça c’est la surprise…

    Actuellement je suis sur la page 2, elle est scannée, mais je dois effectuer l’étape du « Clean » c’est à dire retirer « au lasso » les petites pétouilles qui laissent des petites traces noires en dehors du trait.

    J’en profite pour fermer certains traits à la palette graphique.

    Ce n’est pas l’étape que je préfère mais au moins on ne se pose pas trop de questions existentielles sur l’équilibre des couleurs 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.