Bonsaïl lavis

Dessiner un bonsaï au pinceau bambou et à l’encre en bâton

On a parfois chez soi un coffret traditionnel pour dessiner des lavis avec de l’encre en bâton et un pinceau en bambou.

Cela peut être un objet de collection, mais on peut également s’en servir, j’ai tenté cette expérience…

Le sujet était tout trouvé car j’avais rentré mon bonsaï avec les premières gelées. Ces arbres en miniature apprécient plus que tout de rester en extérieur. La période la plus dure à gérer est celle de l’hiver où il faut les réinstaller en intérieur tout en leur apportant de l’humidité et de la lumière.

Je ne suis pas non plus un pro du bonsaï, mais je suis attaché à mon petit orme de Chine qui doit avoir plus de 20 ans.

Bon passons au dessin maintenant.

J’ai réalisé en premier un dessin au feutre pour voir quel angle ou cadrage choisir.

Bonsaï au feutre
Bonsaï au feutre

Ensuite j’ai le matériel officiel sur la table :

Matériel pour dessiner
Matériel pour dessiner

Le bonsaï a été ensuite été posé en hauteur pour avoir une vue de profil.

Il y a sur la table deux kits de peinture, j’ai utilisé le premier qui me semblait plus simple, mais voici le détail des deux coffrets :

Coffret lavis 1
Coffret lavis 1
Coffret lavis 2
Coffret lavis 2

En rompant le bâton d’encre on sait que l’on ne pourra plus revenir en arrière. Celui-ci doit être frotté sur la pierre avec une petite quantité d’eau pour libérer ses pigments noirs. C’est bien différent de l’encre de Chine que j’ai l’habitude d’utiliser, ici on démarre avec un noir très fluide.

Ces pigments ont l’avantage de ne pas rester prisonniers dans le pinceau bambou après le nettoyage et permettent une grande amplitude dans les nuances de gris.

Encre bâton
Encre bâton

Le pinceau qui semble très rustique, retient très bien l’eau. Sa pointe dure ne s’écrase pas comme un pinceau classique mais offre la précision d’une pointe de feutre. On sent bien que c’est l’outil idéal pour faire de la calligraphie.

Pinceau bambou
Pinceau bambou

J’ai démarré les volumes avec une encre assez délayée vu qu’il n’y a aucune possibilité de revenir en arrière. Avec plus d’expérience j’aurais sans doute pu réduire le nombre de touches.

Il faut prévoir une feuille de papier à coté pour tester des touches de couleur, car la pierre noire qui serre de palette ne permet pas de voir ce que l’on prépare.

Lavis
Lavis

J’ai contourné le problème en montant progressivement les parties sombres et en ajoutant à chaque fois un peu plus d’encre dans mon mélange.

Voilà, ça c’est fait…

 

7 réflexions sur « Dessiner un bonsaï au pinceau bambou et à l’encre en bâton »

  1. Je découvre qu’il existe de l’encre en bâton… C’est donc ça ce qu’il y a dans les coffrets pour Noël !
    J’ai eu l’occasion d’utiliser un « pinceau » en bambou à Bali : sans poils en fait, la pointe étant directement taillée dans le bambou. Pas évident à utiliser, mais bien taillé et avec un peu d’habitude, on arrive à dessiner une variété de traits assez intéressante. Ca change de ce qu’on connait…

  2. @Claire Je crois que ce que tu décris est un calame, il faudrait que j’essaye également cela. Le trait doit être plus cassant, mais pour décrire un bonsaï cela peut apporter quelque chose de plus.

    @Kri Je ne suis pas certain de l’avoir exécuté dans les règles de l’art, mais au moins le jour ou j’aurais besoin de ce type de rendu je saurais quel pinceau prendre. Ce serait même drôle de la prendre pour faire des dédicaces.

  3. Veux tu dire que tu ne peux plus ensuite utiliser le baton de noir ? J’aime beaucoup ton bonsai… j’aime le côté leger. J’ai vu cet été à la Roche Jagu une toile immense faite de petites fleurs dessinées au crayon et disséminées sur la feuillle. C’était aussi très aérien, je l’ai trouvé très belle… Sauf qu’il faut avoir l’espace pour attacher une telle oeuvre. La tienne est plus dans mes formats ! Re bon week end !

  4. @Bretagne : Le bâton noir peut être réutilisé de nombreuses fois, c’est même peut être plus économique qu’un tube. C’est juste que l’objet est si beau que l’on a pas trop envie de le casser.

    A vrai dire je ne suis pas entièrement satisfait de mon dessin et ce n’est pas pour faire le modeste. J’ai vu également des réalisations parfaites sur le même thème. Je pense que je vais tester d’autres techniques pour mon petit bonsaï, on verra bien.

  5. J’ai tout ce qu’il faut à la maison, je peux donc m’y mettre! ma pierre est magnifique, toute sculptée, mais en fait j’ai déjà essayé et je n’y arrive pas bien… mes bâtons doivent être trop vieux. J’aime beaucoup ton lavis et ce petit orme est craquant!

    1. Bonjour Claire, merci pour ton compliment.
      J’ai le souvenir d’avoir essayé d’user le bâton d’encre sur une des deux extrémités, mais cela ne fonctionnait pas bien. Il doit y avoir un léger vernis qui enrobe ce bâton.

      J’imagine que pour une pro de l’aquarelle comme toi, tu devais bien avoir un kit.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.