Archives par mot-clé : mer

La Nao Victoria à flots dans la baie de Morlaix

 C’est l’histoire d’une aquarelle que j’ai réalisé à partir de plusieurs photos prises en baie de Morlaix.

Dans l’ordre il y a déjà une visite que je voulais faire depuis longtemps, celle du Château du Taureau.

Un tour en bateau m’a permis de prendre quelques photos extérieures et bien entendu de visiter le fort.

Conçu comme un bateau de pierre, il a ensuite servi de prison et vu bien d’autres choses pendant ce dernier siècle pour enfin être restauré et ouvert au public.

Autre monument qui était cette fois au port de Morlaix, la Nao Victoria une réplique d’une nef (nao) ayant servi pour faire le premier tour du monde.

J’ai donc réalisé un petit montage pas très historique, bien que sans doute la « caraque » actuelle a du passer pas bien loin du fort lors de son entrée dans la baie.

Les voiles étant repliées lors de la prise de photos, j’ai préféré les laisser ainsi dans mon illustration, plutôt que de tenter une interprétation hasardeuse.

Voici donc mon petit souvenir de cette baie de Morlaix :

Baie de Morlaix

 

Aquarelle à l’eau de mer – Bois de Cise

Le bois de Cise se situe sur la falaise sur les hauteurs de Mers-les-Bains.

C’est une forêt-village qui ne manque pas de charme. Un grand escalier permet de descendre la haute falaise de craie pour arriver sur une plage où le calcaire domine.

Haute falaise

 

Calcaire

Anémone de mer

J’avais mon carnet de croquis sur moi, j’ai donc entrepris de démarrer une aquarelle de la falaise en utilisant de l’eau salée pour délayer mes couleurs.

C’est jamais facile comme exercice, assis en plein vent avec les feuilles du carnet qui bougent, la situation n’est pas idéale pour rentrer dans les détails.

J’ai donc laissé de coté la précision pour me concentrer sur l’ambiance.

J’ai lancé directement les couleurs sans traits de préparation. C’est un peu risqué mais en démarrant avec les nuances les plus claires on arrive quand même à placer les éléments.

Aquarelle de la falaise

Et voilà un petit souvenir coloré de cette plage.

Des cocons dans les aubépines

Entre les deux caps gris nez et blanc nez, il y a une lagune vallonnée qui fait face à l’Angleterre.

 

Lande du Pas-de-Calais

Les chemins qui mènent à la plage sont bordés d’aubépines et autres rosacées à pointes. On y trouve en ce moment des cocons de soie d’une dizaine de centimètres et il faut en regarder plusieurs pour découvrir quel insecte fabrique cette nurserie.

Gazé

A priori ce sont des chenilles qui sont logés dans ce tissu blanc, elle ressemblent à celle du Gazé (Aporia crataegi), sans aucune certitude de ma part, surtout à ce stade de la larve.

Bien entendu on aime pas trop voir des chenilles, mais cette aversion est compensée par la beauté des papillons.

Entre les deux il y a la chrysalide, sorte d’hopital portatif ou certains organes sont déplacés à l’intérieur du corps pour être reconnectés ailleurs, un papillon est toujours un miracle chirurgical.

En arrivant sur la plage, j’ai aperçu une plante de lagune assez étrange avec un bouquet de fleurs blanches au milieu de la feuille grasse :

Plante de laguneEncore une inconnue pour moi, je vais ouvrir mon petit livre de botanique afin de trouver son petit nom.

C’est la fin de ce petit tour sur les plages du Nord et comme mon pc a été réparé, je peux à présent vous faire partager ce coin de plage.

 

Sur le Sillon de Talbert

C’est un endroit un peu étrange situé dans les Côtes-d’Armor, une langue de galets avec une crête de sable qui s’avance dans la mer.

La photo qui peut résumer le lieu en un seul cliché doit se prendre à partir d’un avion. L’endroit est en effet très particulier, il nous conditionne tous dans une même direction en nous incitant à marcher vers le bout pour voir ce qu’il y a après.

Lagurus ovatus
Lagurus ovatus

Mais ce déplacement sur les galets doit surtout s’accompagner de regards sur les cotés et là on découvre plein de petits végétaux sympathiques comme ces « Queue-de-lièvre des sables » Lagurus ovatus, qui forment le gros des troupes au départ du sillon.

De l’autre coté on trouve également une petite lagune avec du Statice commun aux fleurs bleues, c’était la première fois que j’en voyais dans un milieu naturel.

Limonium vulgare
Limonium vulgare

Des Salicornes se trouvaient là également.

Salicornia
Salicornia

Enfin cette dernière plante qui me semble être un chou maritime, avec 4 pétales, mais je ne suis pas certain :

Chou
Chou ?

Bon au final je ne suis pas allé jusqu’au bout du sillon, mais c’est sans doute mieux pour cet endroit fragile qui ne mène nulle part ailleurs que dans l’introspection personnelle.