Archives pour l'étiquette vert

Dessin d’une euphorbe des bois avec des crayons de couleurs

Voici une mise en couleur de l’Euphorbe des bois (Euphorbia amygdaloides).

C’est un sujet assez commun, mais pour une famille botanique assez protéiforme.

Les Euphorbiacées ont la capacité de trouver des solutions pour la plupart des climats en prenant la forme de cactées, d’arbres à piquants, de plantes bariolées comme le croton, etc… etc…

On est bien plus renseigné en sachant qu’elles sécrètent presque toutes un latex bien irritant ce qui leur permet de tenir en respect la plupart des animaux (prévoir des gants).

L’Euphorbe des bois, dispose de pièces botaniques est un peu déroutantes. Il faut ouvrir un manuel pour comprendre à quoi servent ces différentes parties.

L’inflorescence du genre « Euphorbia » est nommée Cyathe et regroupe plusieurs particularités.

L’involucre est la pièce en forme de coupelle que l’on distingue de loin.  Dans un étage intermédiaire de l’ombelle, deux bourgeons se forment sur les cotés afin de produire les niveaux supérieurs.

Au centre de la coupelle, on distingue des fleurs mâles avec des étamines jaunes, autour ce sont des glandes à nectar qui ont la forme de croissants.

La fleur femelle quand à elle, retombe de l’axe central et va grossir pour donner un fruit qui va pendre comme la battant d’une cloche.

La couleur vert anis du feuillage donne une tonique dans un jardin. Certaines euphorbes produites par des horticulteurs sont exploitées pour illuminer des massifs de ce vert si sulfureux.

Pastèque sculptée

C’est l’été, il fait chaud, alors quoi de mieux qu’une petite sculpture de pastèque pour décorer la table ?

Quand on voit ce que font certains sculpteurs sur fruits  cela donne envie d’essayer de s’exprimer sur ce support vraiment insolite.

La fleur de pastèque « Citrullus lanatus » est jaune comme de nombreuses autres Cucurbitacées.

Sur ma pastèque, une petite décoloration m’a permis d’exploiter cette couleur providentielle en essayant de dessiner la fleur sur son fruit.

Après il faut jouer avec les différentes profondeurs pour avoir du vert du blanc du rouge. Cela demande quand même un outil super aiguisé pour extraire des parties de manière nette.

En ce qui me concerne, j’ai utilisé un scalpel, le couteau était trop lourd et peu précis.

Bien entendu, les enfants ne peuvent pas utiliser ce type d’outil, mais ils peuvent éventuellement faire des dessins de surface avec des outils moins tranchants (sur une pomme par exemple).

Le but de l’opération est d’ouvrir l’appétit.

Mission réussie !

A qui appartient ce nid ?

Il y a des jours ou la nature compose des contrastes étonnants, que l’homme aurait bien du mal à reproduire.

Avec cette dominante de vert ponctué de cette tonique chaude on ne voit que lui sur cette mare.

De plus, l’animal semble doué en poliorcétique en montant cet abri à distance de nombreux prédateurs.

Mais justement, qui a construit ce nid ?

Je n’ai pas la réponse, mais si vous avez des pistes…

Nid au milieu de la mare
Cliquer pour zoomer

 

Brassica oleracea var. acephala : Un chou d’ornement à l’âge de fer

Ce chou (Famille des Brassicacées) est dit tricolore car ses feuilles vertes se teintent vers le coeur avec d’autres couleurs (jaune, rose ou violet), parfois c’est même une belle décoloration (blanche) qui s’accentue avec le froid.

Décoloration
Décoloration

Ce chou en sait plus que votre coiffeur  sur la chimie des couleurs. Une coloration frisée ? Voilà une bonne arme anti déprime pour l’hiver.

L’effet dégradé mélangé à la rosée du matin peut donner des teintes métalliques.

Le chou est riche en fer, mais vous me direz que les doses sont minimes et que les êtres vivants ne produisent pas encore des fils de fer et encore moins des plaques de blindage en métal.

Et bien c’est faux ! Dans l’océan des cousins de l’escargot synthétisent leurs coquilles avec du fer à la place du calcaire :

http://www.pourlascience.fr/ewb_pages/a/actu-un-escargot-dur-comme-fer-24211.php

Et si l’âge de fer restait à venir ?