Fleur de Ruscus

Bizarrerie de la nature : La fleur de Ruscus aculeatus

Le Ruscus aculeatus est de la famille des Asparagacées, comme l’asperge, il produit une sorte de feuillage qui est parfois utilisé par les fleuristes.

La plante à une croissance lente, le lichen sur cette photo témoigne de l’aspect persistant de cet arbuste.

Le Ruscus sec est très durable et peut même être peint avec une bombe or pour des décorations de Noël.

Le gros inconvénient c’est qu’il est très piquant, il porte le nom vernaculaire de « Fragon faux houx » ce qui peut donner une indication sur ses qualités défensives. Dans un bois, les animaux vont faire le tour plutôt que de traverser un massif de Ruscus.

Les fleurs miniatures disposent de 6 tépales et sont implantées au milieu d’une fausse feuille (le cladode), dans cette famille la tige verte se charge de faire de la photosynthèse.

Une baie verte puis rouge prendra bientôt la place de la fleur au centre du cladode.

Si certaines parties de la plante peuvent être comestibles, il ne faut pas consommer la baie toxique, mais qui s’y risquerait avec une telle protection ?

Baie de Ruscus
Baie de Ruscus

4 réflexions sur « Bizarrerie de la nature : La fleur de Ruscus aculeatus »

  1. Bonjour,
    En cherchant si ce Petit houx se trouvait dans ma région ( on peut le rencontrer dans le Chablais,Bas Valais, et jusqu’au lac Léman) dans ma « bible » Flora Helvetica,il est dans la famille des Liliacées, selon la classification classique.
    Dès que possible, je vais changer le lien Espace Graphique
    Belle journée

  2. Bonjour Christine,

    Effectivement en classification classique il est intégré à la grande famille des liliacées. La fleur ressemble de loin à un lis voire même à un narcisse.

    J’ai déjà vu du Ruscus à Chambord ou en Bretagne dans le parc du Château de Kerouzéré où cette plante domine largement les sous-bois.

    Néanmoins pour réussir à prendre en photo les fleurs, je devais être présent au bon moment, c’est donc dans un jardin près de chez moi, en Picardie que j’ai pu cadrer ce Ruscus aculeatus.

    Merci,

    Yann

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.