Coccinelle contre fourmis

Histoire de la coccinelle des fourmis et des cochenilles

 

Ce n’est pas super glamour comme photo, mais c’est à mon avis un bon exemple des petits riens qui se passent dans notre quotidien.

Lors du rempotage d’une orchidée Zygopetalum, j’ai découvert qu’une colonie de fourmis y avait élu domicile. Les pseudo-bulbes semblent propices à cette installation, inutile d’aller en Amazonie.

Des cochenilles sont venues avec un Phalaenopsis, j’ai mis en quarantaine la plante un peu tard, les cochenilles se sont réparties sur plusieurs plantes.

J’ai donc essayé d’utiliser des coccinelles pour éviter des produits phytosanitaires lourds (les cochenilles sont très résistantes).

C’est là que je me suis rendu compte du petit manège des fourmis.

Elle utilisent le miellat des cochenilles dans un élevage très organisé, qui comprend le déplacement du « bétail » quand une nouvelle plante est à porté…

A l’arrivée d’une coccinelle, les petites fourmis on littéralement attaqué le gros coléoptère pour défendre les cochenilles.

La coccinelle est remontée un peu plus loin sur la feuille, battant en retraite provisoirement.

Tout cela s’est passé dans un bac en alu de 30cm sur 50cm, je vais devoir profiter du printemps pour nettoyer ce biotope trop bien installé.

2 réflexions sur « Histoire de la coccinelle des fourmis et des cochenilles »

  1. J’ai toujours été fascinée par les colonies de fourmis, et leur organisation, depuis que, enfant, j’en ai vu une qui déménageait leurs provisions, des milliers de sujets en file indienne avec, entre les dents, chacun une provision ! Une exode sur… 3 mètres, d’un trou inondé à un autre endroit plus sain ! Pour le miellat des pucerons, cela explique cette espèce de substance collante qu’on trouve le long des tiges qu’elles envahissent, je ne l’ai appris que récemment à travers un bouquin. En ce moment, ça y est, c’est la guerre des fourmis et des coccinelles qui prennent en étau les cochenilles. Tout un spectacle dans mes jardinières de ville !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.