Iris des marais

Iris des marais et Scrofulaire à oreillettes dans la réserve naturelle

C’est la saison de la floraison des Iris des Marais avec des belles tâches jaune d’or au milieu de la végétation semi-aquatique, j’ai pris quelques photos dans cette réserve naturelle sur la Somme à St-Quentin.

Iris pseudacorus
Iris pseudacorus
Réserve naturelle du parc d'Isle
Réserve naturelle du parc d’Isle

 

Avec notamment une Scrophularia auriculata (Scrofulaire à oreillettes), une petite fleur rouge pourpre qui est de la même famille que la digitale (Scrophulariacées). Cette plante de la taille d’un petit arbuste a le pied dans l’eau. Sa tige ressemble à un bâton de rhubarbe (rectangulaire et pigmentée de rouge et vert) mais avec une petite section.

 

Scrophularia auriculata
Scrophularia auriculata
Scrophularia auriculata - feuilles
Scrophularia auriculata – feuilles

 J’ai croisé une demoiselle verte que je n’ai pas identifiée, mais elle m’a fait l’honneur de poser devant mon viseur.

Demoiselle non identifiée
Demoiselle non identifiée

7 réflexions sur « Iris des marais et Scrofulaire à oreillettes dans la réserve naturelle »

    1. Bonjour Cathline,

      La Somme prend sa source à quelques kilomètres de chez moi, elle traverse Saint-Quentin par le milieu. Cette zone forme une réserve naturelle marécageuse que l’on peut comparer à un aéroport international pour oiseaux 🙂

      Le fleuve serpente ensuite au milieu de la Picardie, traverse Amiens au niveau des hortillonnages et va terminer sa course dans la Manche au niveau du Crotoy.

      Pour moi c’est très facile d’aller prendre des photos dans le Parc d’Isle de Saint-Quentin. Mon téléphone n’est pas équipé pour prendre en photo les oiseaux, mais avec les végétaux c’est bien plus calme !

  1. Les couleurs éclatantes de ces fleurs peuvent bien attirer la Demoiselle…
    Merci Yann de cette jolie promenade au bord de l’étang!
    Je te souhaite une agréable semaine

  2. Beaux iris jaunes et belle demoiselle! ce n’est pas facile de photographier les insectes car ils bougent tout le temps , et il faut avoir le bon reflex au bon moment sinon la photo est floue ou on n’a qu’une moitie de la petite bête!

  3. Merci Kenza, la semaine a été bonne, ce weekend je ne pourrais pas aller prendre de nouvelles photos.

    Bonjour Evelyne, je confirme que parfois je suis très frustré avec l’objectif de mon téléphone.

    Cette semaine j’ai eu en face de moi (à 1m) une libellule (une vraie) mais impossible de l’approcher elle changeait rapidement de perchoir.

    Dans ces moment, j’aimerais bien avoir un sac à dos avec un reflex et un téléobjectif.

    Mais bon, j’ai dans un placard un vieux reflex argentique, il faudrait que je l’emmène quand je pars prendre des photos.

    Quand j’ai vu la libellule je n’étais pas du tout dans un marais et donc impossible à prévoir cette rencontre…

  4. La petite fleur de la Scrophulaire me fait toujours penser à un bonhomme avec une casquette ;-)) Peut-être qu’elle abrite ses pollinisateurs du soleil brûlant! enfin, en ce moment ce n’est pas très utile la casquette…

    1. Sans doute pour se protéger de la grêle !

      C’est vrai que des fleurs à casquette on en voit pas souvent, il faudrait voir comment les insectes atterrissent dessus.

      Bonne journée,

      Yann

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.