Insecte bouteille

Métamorphose de la bouteille en insecte

Cela faisait un moment que je n’avais pas réalisé d’insecte en bouteilles plastique.

A la base de cette métamorphose : quelques bouteilles en PVC, un pistolet à colle, des fils de fer, une bombe de noir.

Les bouteilles sont dépecées, puis ré-assemblées par collage à chaud avec le pistolet. Il fait faire attention de ne pas se bruler, mais également éviter de respirer les vapeurs de PVC.

Peu à peu se dégage la forme d’un insecte. Les pattes, les ailes, l’abdomen.

Mouche en bouteilles plastique

Les bouteilles d’eau ont la forme d’une carapace qui prend une belle teinte brillante une fois bombées. Selon les marques les anneaux sont plus ou moins espacés.

Le passage à la bombe est très rapide, pourtant c’est l’opération de métamorphose la plus importante, elle donne aux morceaux de plastique leur consistance. Il faut préserver la transparence au niveau des ailes pour jouer sur le contraste noir/transparent.

Voici l’insecte avant la mise en couleur :

Insecte en pvc

 

8 réflexions sur « Métamorphose de la bouteille en insecte »

  1. WAouuu, une nouvelle facette de ton talent, superbe créature.. Tu bombes l’intérieur de la bouteille? je ne te demanderai pas le nom Latin, je l’ai reconnu, c’est un Contrexa Volvicus Evianis male que l’on reconnait a son appendice codale, a sa ligne elancée et sa taille fine et a sa ressemblance etonnante avec le SUSHI en plein envol…;) C’est Indiane Jones quand tu te ballades dans ton jardin !!!!

  2. Tu est bien un scénariste Gwenaël, je vois bien le truc à la Alice au Pays de Merveilles dans mon jardin avec des insectes en plastique recyclé.

    C’est vrai que ça serait vraiment tendance comme scénario.

    J’ai un peu peur en revanche pour le budget du dessin animé. Ça va couter cher en packs d’eau !

  3. Je craque pour cette mouche en PVC ! ça c’est du recyclage de choc ! Je crois que je vais en avoir pour un moment à découvrir les différentes façettes de ton blog et je suis ravie de mettre un lien sur le mien…

  4. Merci pour le lien cela me touche beaucoup.

    Ton site est un plaisir de découverte botanique. J’ai vu que tu présentais également des sculptures, elle sont à la hauteur de l’exigence de tes aquarelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.