Solandra maxima

Solandra maxima ou Cup of gold vine

La Solandra maxima (Grande solandra, Cup of gold vine) est une Solanacée d’origine mexicaine.

Sa fleur mesure environ 20 cm avec un trompe jaune d’or qui s’évase en 5 lobes repliés, les axes de symétrie sont marqués par une veine pourpre à l’intérieur, verte à l’extérieur.

La position des 5 étamines est très caractéristique, elles suivent le bord bas de la trompe pour se relever comme les dents d’une fourche.

Le fruit forme une boule de la taille d’une pêche.

Pour sa dangerosité la Solandra maxima est plus proche du Datura que de la Tomate, cette plante est toxique comme de nombreuses autres chez les Solanacées.

Ses feuilles sont coriaces et elliptiques,  alternes, brillantes sur le dessus.

La liane peut s’acclimater hors gel et se palisse comme une vigne, mais fleurit mal en serre. Dans une forêt tropicale humide elle prend toute son ampleur et part à l’assaut de la canopée .

Ces photos ne sont pas de moi, elles ont été prises il y a quelques jours au Maroc. Voilà un peu de soleil pour ceux qui n’en ont pas…

Solandra maxima (Grande solandra)
Solandra maxima (Grande solandra)

4 réflexions sur « Solandra maxima ou Cup of gold vine »

  1. @claire et ClaireB : Les amérindiens sauraient nous en dire beaucoup plus sur les propriétés de ces plantes cultivées localement.

    Les tomates je veux bien les consommer, le poivron aussi, le physalis peruviana parfois, le piment à petite dose, après je reste prudent sur les autres…

  2. J’ai lu quelque part que la tomate avait aussi des côtés toxiques… On dirait un lys amérindien ta fleur sauf qu’elle grimpe et qu’elle a la couleur dorée … symbole de ce que cherchaient les colons de l’autre côté de l’Atlantique !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.